Au mois de mars, j’ai spontanément lancé le défi peau nue auquel plusieurs centaines de personnes se sont joint spontanément. Les médias en ont parlé et ce défi a eu encore plus de résonance. Voici un bel article sur le sujet, écrit par Iris Gagnon-Paradis pour La Presse.

Le principe était simple : puisque nos mouvements étaient limités, nos manières d'interagir avec les autres profondément transformés, pourquoi ne pas donner une pause à sa peau ? Une pause avec moins de soins, moins ou pas de maquillage et davantage en prendre soin de l’intérieur.

L’engouement suscité par ce message m’a donné le courage de partager plus souvent et plus fort cette vérité. Trop souvent, nous n’osons pas regarder vraiment notre peau. Nous la couvrons, nous la cachons à tout prix ou presque.


Oser faire face à sa peau et aux messages qu’elle nous envoie, c’est découvrir qu'il s’agit d’une grande alliée. Ses rougeurs, ses rides ou ses ridules, ses boutons, ses pores, sa texture, ses tâches pigmentaires nous parlent, littéralement.


Mais notre peau nous parle dans un langage parfois complexe à saisir lorsque nous sommes dans un tourbillon d’occupations et de préoccupations.

Elle nous parle de certaines de nos inflammations, qu'elles soient intérieures ou extérieures. Elle nous demande parfois avec bienveillance mais trop souvent de manière insistante de nous intéresser à ces manifestations, de les adresser, de nous reposer, de prendre soin de nous.

Je suis honorée de vous encourager à la régénération en profondeur de votre peau, et de votre bien-être avec le #défipeaunue


Le samedi 10 octobre à 14H00, j’animerai un atelier virtuel pour explorer ensemble les bases des rituels intérieurs et extérieurs qui vous permettront de porter moins de maquillage ou plus tout ! Puis, 28 jours de rituels vous accompagneront sur ce chemin.

J’ai hâte de vous y retrouver.

Avec amour,
Rose